top of page

CURE ANNUELLE DE PSYLLIUM : UTILE OU NON ?


CURE ANNUELLE DE PSYLLIUM : UTILE OU NON ?


INTRODUCTION

J'ai entendu dire par une collègue d'écurie que je devrais faire une cure annuelle de psyllium avec mon cheval pour "nettoyer les intestins", ce qui protégerait des coliques. Comme mon cheval est plutôt sensible au niveau de la digestion, je voudrais bien sûr éviter qu'il ait des coliques, mais il n'aime pas beaucoup le psyllium. D'où ma question : une cure annuelle de psyllium est-elle judicieuse ou non ?

La question d'une cure régulière de psyllium ou d'écorces de psyllium nous est assez souvent posée, car cette recommandation fait le tour de nombreuses écuries. Mais est-ce vraiment judicieux pour chaque cheval ? Y a-t-il des raisons de ne pas donner de psyllium ? Et peut-on faire du mal avec une telle cure de psyllium ?

En bref : Après avoir ingéré du sable ou de la terre, il faut absolument donner du psyllium ou des coques de psyllium !



Disons-le tout de suite : si un cheval absorbe beaucoup d'impuretés du sol, c'est-à-dire qu'il arrache par exemple chaque brin d'herbe du paddock et le mange avec ses racines, si les chevaux rongent encore chaque peluche verte pendant tout l'hiver sur des pâturages dévorés ou si un cheval ramasse chaque morceau de foin, même s'il n'est plus tout à fait propre, alors nous recommandons absolument de faire deux fois par an une cure de graines de puces ou d'écorces de graines de puces. Dans ce cas, la situation est très claire.

Pour les autres cas, tout dépend... Jetons donc un coup d'œil plus précis sur les capacités de ces fameuses graines (écorces).


PLANTAGO OVATA, LE FRÈRE INDIEN DU PLANTAIN LOCAL

Le psyllium indien est extrait de la plante Plantago ovata, une plante de la famille du plantain qui, comme son nom l'indique, est originaire d'Inde. Le psyllium doit son nom à son apparence, car les graines de la plante ressemblent beaucoup à une puce. Mais heureusement, la ressemblance s'arrête là.


LE PSYLLIUM ENTIER ET LES COQUES DE PSYLLIUM NE SE DISTINGUENT PAS PAR LEUR ACTION

Il est généralement recommandé de faire tremper le psyllium/les écorces de psyllium avant de les donner aux chevaux afin qu'ils puissent développer leur effet mucolytique. Cependant, de nombreux chevaux ne les mangent pas sous cette forme mucilagineuse. Alternativement, les deux peuvent être donnés secs ou mélangés à une poignée de foin en granulés et donnés immédiatement, car ils gonflent alors dans le tractus gastro-intestinal et ont donc le même effet. Pour les chevaux qui ont tendance à souffrir de coliques de constipation, il est préférable, par mesure de sécurité, de les faire tremper avant de les nourrir et, le cas échéant, de les proposer très liquides, mélangés à des cobs de foin trempés ou à un délicieux mélange d'herbes.

Le psyllium entier se distingue des enveloppes de psyllium uniquement par le fait que l'un utilise les graines entières (y compris l’écorces) et l'autre uniquement l’écorce de graines. La majeure partie des substances mucilagineuses se trouve dans l’écorces. La graine entière est bien sûr plus riche en nutriments, c'est pourquoi il est peut-être préférable de recourir aux les écorces pour les gros poneys. Cependant, la plupart des chevaux préfèrent manger les graines entières plutôt que les écorces et il ne sert à rien de proposer les écorces si le poney les refuse catégoriquement.


Effet secondaire souhaité : le psyllium entier aide les chevaux à lutter contre la résistance à l'insuline

En outre, de nombreux chevaux en surpoids souffrent d'une résistance à l'insuline (pas toujours diagnostiquée) et le psyllium entier a un effet positif sur la régulation de la glycémie. C'est pourquoi il peut être tout à fait utile de choisir le psyllium entier pour le poney gras. Il faut donc toujours évaluer au cas par cas ce qui est la meilleure variante ou parfois aussi essayer ce qui est mieux accepté dans l'alimentation.


LE PSYLLIUM EN CAS DE DIARRHÉE, DE COLIQUES OU CROTTIN LIQUIDE

L'une des principales applications du psyllium/des écorces réside dans le fait qu'il retient l'humidité dans l'intestin et fait gonfler les fèces sans les solidifier. C'est pourquoi ils sont principalement utilisés chez le cheval en cas de problèmes digestifs tels que la diarrhée ou crottin liquide, mais aussi après des coliques ou en cas de tendance existante aux coliques. Elles peuvent contribuer à normaliser le péristaltisme et leur mucus se pose comme un film protecteur sur les zones enflammées de la muqueuse, ce qui permet de calmer ces inflammations et de stabiliser davantage l'intestin.



GRAINES DE PSYLLIUM ET ÉCORCES DE GRAINES DE PSYLLIUM CONTRE LES COLIQUES DE SABLE

Une autre application consiste à nettoyer l'intestin du sable. C'est justement lorsque les chevaux se trouvent sur des sols sablonneux et qu'ils consomment leur nourriture à même le sol, mais aussi lorsque les premières herbes poussent le long du trail au printemps et qu'elles sont arrachées et mangées avec la tige, ou encore lorsque les chevaux se trouvent sur des pâturages qui ont été rongés et que, par faim, ils commencent en partie à manger le lit d'herbe - c'est-à-dire le système racinaire -, ils absorbent du sable en plus grande quantité. Les écorces de psyllium ou les graines de psyllium lient le sable déposé dans l'intestin et aident à l'éliminer.

La meilleure prophylaxie consiste bien sûr à éviter l'ingestion de sable.

Il est bien sûr toujours préférable d'éviter que le cheval n'absorbe trop de sable. On peut y remédier en proposant le foin dans des filets à foin et en disposant toujours de suffisamment de foin pour que les chevaux ne soient pas obligés de ramasser les aliments contaminés sur le sol. De même, il faut bien sûr prévoir suffisamment de places pour manger, afin que tous soient suffisamment approvisionnés et que les chevaux de moindre rang ne reçoivent pas seulement les restes (souillés) du sol.

Mais parfois, il est impossible d'éviter que du sable soit ramassé, surtout dans les paddocks d'hiver ou les paddock trails au sol sablonneux. Dans ce cas, il s'est avéré utile de procéder à titre prophylactique à un tel nettoyage de l'intestin avec du psyllium/des écorces deux fois par an pendant environ 30 jours.



CONCLUSION

Les cures de graines de psyllium ou d'écorces de graines de psyllium peuvent être tout à fait utiles, notamment en cas de troubles digestifs existants ou après l'absorption de sable. Il n'y a pratiquement aucune différence d'efficacité entre les graines et les écorces de graines. Aucune contre-indication n'est connue à ce jour. Pour les chevaux ayant tendance à souffrir de coliques de constipation, il est préférable de les faire tremper avant de les nourrir.


Ceci est une des nombreuses informations du groupe Sanoanimal.com.

Si vous trouvez cette information intéressante et que vous souhaitez obtenir des informations sur d'autres sujets, veuillez consulter le site sanoanimal.com.

Ou envoyez-moi un courriel si vous avez d'autres questions.

32 vues0 commentaire

Comments


bottom of page