top of page

Facilite la digestion des protéines
Ce mélange est indispensable pour les chevaux nourris avec des graminées très riches en protéines et en fructanes. De tels chevaux sont constamment sujets à des troubles digestifs et souffrent souvent de diarrhées, d'écoulement anal, de coliques et de fourbure. L'herbe fraîche du printemps est une épreuve dangereuse pour les intestins. Il en va de même pour le foin de prairies pauvres en espèces, l'aliment principal en hiver. On reconnaît au ventre gonflé à quel point la flore intestinale est perturbée. Les chevaux qui se plient mal vers la droite ont souvent l'appendice perturbé ou irrité. Ils n'aiment pas non plus être touchés et nettoyés à cet endroit. Les herbes de la Prusse orientale offrent une aide appropriée. Les herbes amères et épicées favorisent la flore intestinale et aident à mieux digérer l'herbe et le foin riches en énergie et en protéines. Elles favorisent la sécrétion des sucs digestifs et stimulent le pancréas. La flore intestinale peut ainsi se renouveler et l'appendice est soulagé.

 

Comme alternative pour la mise à l’herbe de printemps :
les herbes amères Amara ou
HerbaVisceral.

Herbes de Prusse orientale

12,60 €Prix
  • Ingrédients

    Composants analytiquesProtéines brutes 11,2 %, matières grasses brutes 7,6 %, fibres brutes 28,4 %, cendres brutes 5,9 %

    MinerauxCalcium 0,75 %, phosphore 0,31 %, sodium 0,03 %

    Composition

    Cumin, reine des près, achillée millefeuille, sarrasin, eupatoire chanvrine, panais, chiendent, feuilles de myrtillier, lamier, gaillet jaune, fenouil, renouée, coriandre

  • Recommendation Alimentation

    Donnez environ 50 g à 70 g d'herbes de Prusse orientale par jour à chaque cheval, de préférence humidifiées et mélangées à la nourriture.

     

bottom of page